Posted tagged ‘electrowetting’

La révolution de la couleur promet de démocratiser les tablettes numériques (tabletcorner.wordpress.com)

1 décembre 2009

Il est certaines révolutions qui font leur lit jour après jour dans la plus grande discrétion.

La lecture numérique en fait à coup sûr partie et il suffirait d’une modeste avancée technologique supplémentaire pour que d’un cercle de privilégiés cette révolution silencieuse passe la barrière de la notoriété pour atterrir dans le champ des gadgets indispensables.

S’il y avait une étincelle pour engendrer l’explosion de ce nouveau moteur technologique, ce serait certainement l’apparition de la couleur sur les tablettes numériques. Quoi de plus frustrant que de se retrouver à admirer en noir et blanc les esquisses parsemant le dernier Harry Potter ou de décrypter la volatilité exacerbée du Dow Jones en dégradé de gris ? On se croirait tout bonnement revenus 20 ans en arrière lorsque l’on s’extasiait dans un centre commercial, par un samedi après-midi pluvieux, devant les écrans des premiers ordinateurs (trans)portables qui semblaient vouloir concurrencer les appareils d’échographie.

Bref, après avoir mollement décollé ces 2 dernières années, l’évolution des livres numériques pourrait suivre une courbe hyperbolique en 2010 avec l’apparition de la couleur. Le futur produit d’Apple, dont le Web bruisse de rumeurs, devrait envahir le marché et révolutionner les habitudes de lectures comme la firme de Cuppertino a pris l’habitude de le faire. Toutefois la véritable révolution technologique concernant le papier électronique couleur (la tablette d’Apple ne devrait être dotée que d’un banal écran LCD ou OLED) est à attendre du côté d’autres acteurs, qui, ces derniers jours n’ont pas été avars d’annonces.

Le coup de semonce est partis du japonais Bridgestone qui a présenté sa future gamme d’écrans couleur en papier électronique. A peine 5,8 mm d’épaisseur, contre près du double pour les écrans actuels, et pouvant afficher jusqu’à 4096 couleurs. Cerise sur le gâteau, un temps de rafraîchissement deux fois plus rapide (0,8 seconde) que l’unique référence couleur commercialisée actuellement, le FLEpia de Fujitsu.

La deuxième salve est l’œuvre d’une jeune société néerlandaise, Liquavista, qui fait un parcours technologique singulier sur le chemin des écrans couleurs puisqu’elle ne fait pas appel à du papier électronique mais à  une technologie d’electrowetting ayant des fonctionnalités bien plus poussées que le papier électronique, avec de la vidéo fluide, des interfaces tactiles et surtout, la couleur.  A voir dans la vidéo ci-dessous (à partir d’1min15)


En espérant que cette jeune pouce ait les reins assez solides pour passer de la R&D à la commercialisation de masse.

PVI, le leader du secteur, se devait de réagir à ce flot d’annonces et est également entré dans la danse. Outre la présentation d’écrans transparents, la firme a annoncé la mise en production de ses premiers écrans couleur mi-2010.

Dernière annonce et non des moindres : celle de Samsung. Si le prototype couleur du larron coréen pourrait prêter à sourire tellement ses performances semblent en deça de la concurrence, n’oublions pas la force de frappe que l’entreprise, leader dans certaines catégories d’écrans plats tv, a su démontrer par le passé.

Et les annonces s’enchaînent, comme celle de Qualcomm et son écran révolutionnaire qui promet de la vidéo fluide en couleur.

A coup sûr la concurrence sera rude et beaucoup d’acteurs se retrouveront dans les starting-blocks.

2010 sera l’année des tablettes ou ne sera pas !

Publicités