Archive pour novembre 2009

Qui a peur du grand méchant livre numérique? (tabletcorner.wordpress.com)

22 novembre 2009

L’avènement inexorable et insidieux de la lecture numérique inquiète. Normal, la nouveauté inquiète toujours. Les chantres du bouquin odorant semblent déstabilisés par ce qu’ils considèrent comme un loup entrant dans la bergerie pour dévorer et anéantir des siècles de culture littéraire.

Une société japonaise a peut-être trouvé le moyen de les réconcilier avec leur peur ancestrale des canidés. Mobile Art Lab a eu l’idée simple mais géniale de mélanger les genres. Dans le règne animal cela aurait consisté à faire copuler un ovidé avec un canidé, tâche ma foi complexe et aux probabilités d’echec importantes. Dans la vie réelle, la tâche s’avère un peu plus aisée puisqu’il s’agit d’insérer un iPhone dans une coque en carton coloré. A priori, peu d’intérêt me direz-vous. Pour l’homminidé qui a perdu toute fantaisie et dont l’imagination est aussi fade qu’une endive blanche en pleine tempête de neige, certes. Par contre, pour le petit d’Homme en devenir, dont l’imagination sans limite lui permet encore de voir toute sorte d’animaux roses voler dans sa chambre, l’exercice a l’air digne d’intérêt*.

Magneto Serge!

Le concept est tout bonnement génial! Limité à une population encore adepte des livres d’images, mais génial! A quand le même concept pour les mémoires de Mme de Sévigné?

* Il est possible que certains adolescents voient encore voler quelques mammifères roses dans leur chambre, mais cela est sans doute dû a d’autres causes…

Le site web de Mobileart Lab

Publicités

Swisscom s’attaque au marché du livre électronique

12 novembre 2009

dcfEn quête de relais de croissance, le géant bleu semble avoir découvert un nouveau continent encore vierge. La lecture numérique pourrait ainsi devenir l’un des piliers d’une offre de quintuple play encore en devenir.

L’arrivée du Kindle en Europe il y a quelques semaines semble créer des vocations puisque le leader suisse du marché des télécoms a annoncé le 10 novembre 2009 qu’il allait lancer début 2010 un projet dans le domaine du livre électronique en collaboration avec différents éditeurs suisses. L’idée, comme le souligne Mathias Kienholz, responsable de l’innovation de Swisscom, est « d’élaborer une solution à même d’apporter des contenus aux clients suisses ».

C’est sur un marché encore quasiment vierge et prometteur que le géant bleu se positionne de la même manière qu’il l’avait fait pour la télévision numérique. Stratégie pionnière et gagnante puisque Bluewin TV est devenu le leader helvétique de la vidéo à la demande avec 186’000 abonnés à ce jour.

Swisscom a donc non seulement le nez fin mais également de l’ambition puisqu’il s’est associé pour ce projet pilote aux principales maisons d’édition suisse : le groupe NZZ, Ringier, Orell Füssli ainsi que Tamedia et Edipresse qui fait désormais partie du giron de cette dernière. A noter que Payot devrait également être de la partie.

Le but de cette union sacrée est d’aboutir à une solution qui puisse offrir au marché suisse un logiciel permettant de lire électroniquement du contenu, principalement suisse, qu’il provienne de journaux, revues ou livres. Chaque contenu se doit d’être lisible sur différents supports tels qu’ordinateurs, téléphones portables ou tablettes numériques.

Aspect intéressant et novateur, tous les contenus, quelques soient leur provenance seront regroupés dans un lieu central qui permettra d’y d’accéder par voie mobile à toute heure et en tout lieu.

Outre le programme qui sera ouvert et donc utilisable sur n’importe quel appareil, plusieurs modèles d’ardoises numériques devraient également voir le jour si l’on en croit Britta Reinhard, qui travaille sur ce projet. Voir à ce propos la vidéo de Xavier Studer sur son blog télécom.

Dans un article du Temps, Philippe Gendret, chargé des activités numériques chez Edipresse, fait également état des recherches de solutions appropriées à la lecture de journaux qui se dirigeraient plus vers une version A4 d’ardoise numérique.

Le projet pilote devrait être lancé début 2010 et la décision quant à la mise sur le marché à l’issue de ce projet. Quel que soit le verdict, cette diversification tout azimut est le signe que les stratèges de Swisscom sentent le vent tourner et cherchent des relais de croissance par rapport aux marchés traditionnels que sont la téléphonie mobile ou l’internet large bande. Ces deux marchés sont certes des vaches à lait mais dont la croissance propre n’est basée que sur le renouvellement du parc d’appareils pour le premier et conditionnée à la mise en place d’infrastructure lourdes de fibres optiques pour le second.

On peut donc tout à fait imaginer que d’ici quelques années Swisscom nous propose de nouvelles offres « quintuple play ». Après le quadruple play proposé actuellement et comprenant de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile, Internet et de la télévision, la lecture de journaux, magazines ou livres pourraient constituer le 5e pilier d’une diversification gage de survie du géant bleu sur le long terme.

Le communiqué de presse officiel de Swisscom

Le blog télécom de Xavier Studer